Tout ou presque sur le meilleur groupe de tous les temps

GRANDE HISTOIRE

Le meilleur groupe de tous les temps

Imprimer cette page
Les Beatles du SpeeDEricH.com
Grande Histoire

LIVERPOOL, Le départ

En mars 57, John Lennon forme son premier groupe de musiciens "The Quarry Men Skiffle Group" en l'honneur de son école "Quarry Bank Grammar School", il est âgé de 16 ans.

Le 6 juillet 1957, Paul fut présenté à John lors d'une fête paroissiale à Woolton Parish ou le Quarry Men Skiffle Group y donnait une représentation. Le groupe était monté sur une petite charrette qui servait de scène, afin que les spectateurs puissent bien les voir. C'est lors de cette rencontre que Paul apprenait quelques nouveaux accords de guitare à John. Lors de l'interprétation de la chanson"Twelve Flight Rock" en coulisse par Paul, John fut épaté de voir que Paul connaissait les accords et les paroles de cette chanson qui était, à l'époque très populaire, il lui demanda de joindre son groupe et Paul accepta avec plaisir.

Un peu plus tard les autres membres du "Quarry Men Skiffle Group" quittèrent le groupe, car ils trouvaient que Paul voulait contrôler un peu trop le groupe. Ce dernier s'est donc dissocié et il n'y est resté que deux musiciens, soit Paul et John. Le 'band' est à la recherche de musiciens et Paul connaissait très bien George Harrison et l'a présenté à John, car le groupe recherchait une place pour pratiquer ainsi qu'un bon guitariste. George passa son audition dans l'arrière partie d'un autobus en mouvement, dont son père était le conducteur et il interpréta sans erreur la chanson instrumentale"Raunchy". John accepta que George se joindre au groupe. Le groupe ne comptait que des joueurs de guitare.

En 1958, ils ont enregistré en studio pour la 1er fois, "That Be The Day" chanté par John et "Spite Of All The Danger" chanté par Paul et en juillet 59, ils ont participé à leur premier concours amateur au "Caroll Levis Discoveries". Ils étaient que trois, Paul, John et George et n'avaient que 2 guitares lors de cette représentation. Ils ont participé au concours sous le nom de "Johnny And The Moondogs", ils ont joué la chanson "Rave On" de Buddy Holly And The Crickets. John était au centre, Paul était à droite et George à gauche. John chantait la chanson en tenant ces deux amis par le cou. Ils n'ont pas gagné le concours. En juillet de cette même année, ils participent à leur première apparition télévisée sous le même nom "Johnny And The Moondogs" dans les éliminatoires de l'émission "Star Search" à Manchester puis en août ils décrochent un contrat au "Casbah Coffee Club" de Liverpool, restaurant qui appartenait à la mère de Pete Best.

En septembre 57, John entra à l'école des Beaux-Arts, le "Liverpool Art College" et en 59, il fit la connaissance de Stuart Sutcliffe qui étudiait en peinture. Stu voulait devenir peintre professionnel. Un jour lors d'une exposition il en vendit une, John et Paul l'on convaincu de s'acheter une basse et de rejoindre le groupe. Lui était plutôt retissant à cette idée, car il lui fallait acheter du matériel pour peindre d'autant plus, qu'il ne s'avait pas jouer de cet instrument. Il succombe aux pressions et alla s'acheter une grosse basse Hofner pour rejoindre le groupe, ils sont maintenant quatre musiciens et décrochent un contrat au "Jacaranda Club" à Liverpool et rencontre Allan William qui devient leur premier gérant. Ce fut grace à lui entre autre que le groupe a pu décrocher leur premier contrat en Allemagne. Allan William connaissait , M. Bruno Koschmeider qui était le proprétaire en Allemagne du Cinéma Bambi, du Kaiserkeller Clud et de L'Indra Club.

À l'époque le"The Quarry Men Skiffle Group" n'étaient que quatre, Paul, John, Stu et George. Tous jouaient que des instruments à cordes, le groupe n'avait aucune batterie. Le gérant dit au membre du groupe que pour décrocher le contrat en Allemagne ils ont besoin d'un batteur. Paul jouait un peu de batterie mais ne voulait pas devenir le batteur du groupe. George connaissait le batteur Pete Best, dont sa mère tenait un restaurant à Liverpool. Le 17 août 1960, le groupe lui fit passer un audition au clud ou ils joueaient déjà le "Jacaranda Club" et l'intégra au groupe. Ce soir là, le groupe "The Quarry Men Skiffle Group" changeait définitivement de nom pour devenir "The Beatles" . Le lendemain, ils prenaient le traversier " Ferry Hafenrundfahrt" vers l'Allemagne.

Haut de la page

beat14.jpg (2593 octets)

L'ALLEMAGNE

Le 18 août 1960, ils arrivent en Allemagne, à l'Indra Club. Leur premier séjour se passe d'une part à jouer de la musique dans les clubs et d'autre part à essayer de ce trouver un endroit pour dormir. La plupart du temps ils dorment sur des vieux matelas d'un petit local désaffecté du cinéma "Bambi" près des toilettes. Le contrat d'une durée de trois mois, ce termine après un mois et demi, car le bar est fermé par la police pour plaintes de bruit. Alors le propriétaire prend le groupe et le transfert au "Kaiserkeller Club". Les Beatles doivent jouer de 6 à 7 heures par soir, sans pause, 7 jours par semaine. Épuisés par ces conditions de travail, ils ont recours à des cachets de Dexedrine et de Preludin afin de dissiper la fatigue. Ces deux drogues qui se retrouvaient en vente libre à Hambourg étaient souvent utilisées par les groupes, lorsque ces derniers voulaient rester réveillés toute la nuit. John Lennon a mentionné devant la télévison américaine que la première fois qu'ils ont pris ces médicaments ils ont souffert d'insomnie pendant deux jours.

Il n'est pas évident pour cinq jeunes de débarquer dans une ville avant-gardiste comme Hambourg, la ville du péché, ou tout est permis. Le quartier des boites de nuit, le Reeperbahn était reconnue pour être rempli de truands, de travestis et de prostitués. Par contre, c'est en Allemagne qu'ils se sont fait beaucoup d'amis, des amis qu'ils ont gardé durant toute leur vie. On parle de Kaus Voorman, Jurgen Vollmer et Astrid Kirchherr. Cette dernière était photographe professionnelle, d'ailleurs c'est elle qui a pris la majorité des photos en noir et blanc des Beatles, lors qu'ils étaient les cinq à Hambourg. Elle a travaillé également avec les Beatles au début de leur popularité en 1964 aux États-Unis. De plus, le look "fresh" des Beatles vient de ces mêmes amis qu'ils fréquentaient. Ces amis un peu bizarre étaient connu comme les excentriques du quartier à cause de leur manière infiminée et leurs façons de s'habiller. En décembre 61, leur nouveau gérant Brian Epstein, âgé de 26 ans, leur a conseillé de changer leur style vestimentaire pour des vestons et cravates. Epstien leur a dit " Qu'une meilleure image amènerait de meilleur contrat voir plus d'argent". Les Beatles n'ont pas accepté tout de suite ce que leur gérant leur a dit, car leur carrière allait bien. Ce n'est que vers le 24 mai 1962 que Paul réussissait à convaincre les autres membres du groupe de délaisser leur cuir pour des habits. Lorsque les copains ont accepté ce changement les contrats ont augmenté considérablement et les cachets aussi. De plus, ils obtenaient plusieurs entrevues à la radio locale.

Les Beatles en 1960 à Hambourg étaient John Lennon à la guitare rythme, Stuart Sutcliffe à la basse, Paul McCartney à la guitare rythme, George Harrison à la guitare lead et Pete Best à la batterie, Ringo à rejoint définitivement le groupe qu'en 1962 comme batteur remplaçant de Pete Best à la demande du producteur de disque George Martin. Ringo avait son groupe de musiciens "Rory Storm And The Hurricanes"et le groupe était très en demande en Allemagne.Il interprétait les succès de la formation "The Shadows". Ringo et son groupe étaient à Hambourg depuis un bout de temps et jouait dans de beaux cabarets. À un moment donné, Ringo entendit parlé d'un très bon groupe de Liverpool qui jouait à Hambourg, soit totalement à l'autre bout de la ville d'ou lui jouait avec son groupe. Il fit le trajet pour les rencontrer et fut très épaté par le choix musical et le style des jeunes sur scène. Lors d'un entracte il rencontra le groupe. Par la suite, il est venu les voir en répétition et par enchantement Pete Best ne s'y était pas présenté, alors John a demandé à Ringo s'il voulait pratiquer avec eux. En suite, Ringo est revenu les voir un soir ou Pete Best n'y était pas et John lui demanda de jouer toute la soirée avec eux et Ringo accepta. La même situation s'est répétée à quelques reprises et en 1962 les Beatles ont demandé à Brian Epstein et George Martin que s'il faut remplacer Pete Best, que ce remplacement soit fait par Ringo.

Le 21 novembre 1960, ils ont été expulsés de l'Allemagne car George n'avait que 17 ans et n'avait pas de permis de travail. De plus, la guerre qui sévissait en Europe imposait un couvre-feu à 22h00 pour les personnes mineures. Or, les Beatles avait mentionnés au propriétaire du "Kaiserkeller" qu'ils le quittaient pour aller jouer au "Top ten Club", petit bar très reconnu pour être une rampe de lancement pour les groupes qui désirent passer au stade professionnel. Le propriétaire sachant que les admirateurs suivraient leurs idoles, il en profita pour appeler la police allemande afin qu'elle effectue un contrôle sur le groupe. George fut conduit à la gare par la police et expulsé du pays vers Liverpool. Les autres ont été mis en prison durant trois heures pour avoir voulu choquer la police allemande en faisant brûler un condom sur le mur, car la police ne voulait pas comprendre que George était un membre du groupe et que par conséquent il ne pouvait pas respecter le couvre-feu de 22h00, les membres du groupe en guise de protestation avait commis cet acte. Ils reviennent à Liverpool en décembre 1960 et se produisent au "Litherland Town Hall" et deviennent le groupe No.1 de Liverpool. Cet honneur leur vaut une première apparition au club de jazz "The Cavern Club" qui avait ouvert ses portes le 16 janvier 1957. Quoique le propriétaire trouve leur musique plus rock que jazz, en août 1963, ils terminent leur 300e représentation et n'y retourne plus.

Lorsque George eu ses 18 ans, le 25 février 1943, les membres du groupe lui organisent une très grosse fête et John lui mentionne qu'ils retourneront à Hambourg. Leur gérant communique avec le responsable du "Top Ten Club" en Allemagne et les Beatles décrochent un contrat du 27 mars au 2 juillet 61.

Haut de la page

Le 12 mai 61, le gérant du chanteur Tony Sheridan, Burt Kemfort connu comme étant ex-membre de la formation "The Lonely Bull" des années 50 (personnage à respecter si l'on veut percer dans le domaine) demande aux Beatles s'ils veulent accompagner Tony Sheridan, un personnificateur d'Elvis Presley en Allemagne et ils acceptèrent. John Lennon, Paul McCartney, George Harrison, Pete Best se rendirent au studio pour l'enregistrement de "My Bonnie", "Take Out Some Insurance On Me Baby", "Nobody's Child", "The Saints", et "Sweet Georgia Brown". Ils choisissent comme nom de groupe pour cet accompagnement musical "The Beat Brothers". Lors de cette même session d'enregistrement, ils obtiennent l'autorisation d'y enregistrer 2 chansons. John Lennon interprète "Aint' She Sweet" et George Harrison "Cry For A Shadow", une pièce instrumentale composé par (John Lennon et George Harrison). Par la suite la compagnie Polydor remplace tous les membres du groupe "The Beat Brothers" par une autre formation d' Angleterre pour accompagner Tony Sheridan pour l'enregistrement de"Ya Ya", "What I'd Say", "Let's Dance" et "Ruby Baby". Lorsque les Beatles furent populaires, la compagnie Polydor ressortit les enregistrements et prétendit que M. Sheridan avait été accompagné par les Beatles pour cette session-là. Il y a eu procès et la compagnie Polydor a perdu.

Stuart Sutcliffe, le bassiste était plus passionné pour la peinture que pour la musique, il faisait partie du groupe pour faire plaisir à son grand ami John Lennon, de plus à cette époque il avait rencontré une jolie Allemande au nom d'Astrid Kirchherr dont il s'était amouraché et aimait mieux passé ces journées avec elle qu'avec le groupe. Il ne s'est jamais rendu au studio d'enregistrement, faisant à croire à John qu'il était malade, mais dans les faits lorsque que le groupe quitta la chambre pour se diriger vers le studio d'enregistrement il s'habilla pour aller rejoindre sa copine. Stu décéda d'une hémorragie cérébrale dans le logement d'Astrid, en Allemangne le 10 avril 1962, à l'âge de 22 ans, soit deux jours avant le retour de John et son groupe 'The Beatles' en Allemagne.

Lorsqu'ils ont retourné à Hambourg la dernière fois, ils ont inclus dans leur répertoire les chansons: "Be Bop A Lula", "Besame Mucho", "Halleluhjah I Love Her So", "Hipy Hippy Shake", "I'm Gonna Sit Right Down And Cry", "Lend Me Your Comb", "Sweet Little Sixteen", "Little Queenie", "Talking About You", "Red Sails In The Sunset", "Reminiscing", "Some Other Guy", "My Girl Is Red Hot", "I Remember You", "To Know Her Is To Love Her" et "Nothin' Shakin". Aucune de leurs compositions ne fut incluse dans leur tour de chant. Du moins, jusqu'en 1963.

Haut de la page

Les Tapes de DECCA

1962, cette année selon le gérant Brian Epstein était l'année culminante pour le groupe "The Beatles" afin de passer au stade de professionnel quoiqu'ils étaient déjà très populaire en Angleterre et après avoir écouté l'album The Beatles Live At The Star Club ainsi que tous les enregistrements de Hamburg. Je n'ai pas de peine à croire qu'ils étaient déjà des vedettes. Brian Epstein convoque au "Cavern Club" de Liverpool Mike Smith, le directeur artistique de la plus grosse maison de disque en Europe, la maison DECCA et il obtient une audition en studio en janvier 1962. La compagnie Decca se cherche un groupe de musiciens pour faire des disques et les Beatles sont en compétition avec un autre groupe de Londres "Brian Poole And The Tremolos". Decca décide que l'autre groupe londonien répond plus au besoin de la compagnie et renvoie les Beatles chez eux.

Par la suite DECCA a tenté d'expliquer pourquoi les Beatles n'avaient pas été choisis. Il semblerait que Mike Smith ne fût pas estimé par ces supérieurs, car ses idées avant-gardistes avaient déjà coûté beaucoup d'argent à la compagnie et ne résultaient que des échecs. De plus, la compagnie roulait très bien en misant que sur des valeurs sûres déjà en place. Par contre, ils ont toujours regretté leur geste ... mais ils n'ont pas fait la même erreur lorsqu'ils ont vu les Rollings Stones arriver..!

Haut de la page

Le Grand Lancement

En juin 62, le gérant propose à George Martin une bande sonore du groupe afin d'obtenir une audition. George Martin écoute la bande et trouve qu'il y a beaucoup de potentiel. Il convoque le groupe pour une audition au studio EMI d'Abbey Road à Londres.  La rencontre se déroule assez bien jusqu'à ce que George Harrison se moque de la cravate de George Martin.  Il s'écoule quelques semaines avant que Brian Epstein qui était le plus grand vendeur de disques du nord de l'Angleterre appelle les dirigeants de la maison de disque EMI et il les menace de ne plus commander de disques s'ils ne veulent pas laisser les Beatles enregistrer deux chansons, soit "Love Me Do" et "PS I Love You".

La compagnie cède aux menaces et laisse le groupe enregister en studio. Dès le départ, George Martin trouve que Pete Best ne correspond pas au profile "Type" de l'image du groupe, d'autant plus qu'il trouve qu'il a mauvais carractère. Il en parle à Brian Epstein qui par la suite fait la remarque à John et Paul. Ces derniers mentionnent au gérant qu'ils connaissent un autre batteur avec qui, ils ont travaillé à l'occasion en Allemagne, soit Ringo Starr. Vers le 16 août 62, Brian téléphone à Ringo et lui demande de joindre définitivement le groupe "The Beatles" qui sont présentement en studio pour l'enregistrement de deux chansons. Ringo mentionne qu'il sera disponible que vers septembre car il est lié par des engagements. Mais entre-temps George Martin cherchait lui aussi de son bord, un batteur pour le groupe et trouva Andy White, un batteur d'expérience qui lisait très bien la musique. Il l'a convoqué par erreur au studio en même temps que Ringo.

Le 11 septembre 1962, le groupe se rend pour enregistrer leurs chansons en studio, sous le label "Parlophone" de la compagnie EMI. George Martin mentionne après avoir entendu les chansons que cela serait des "Hit". Par contre, "Love Me Do" est la seule chanson du répertoire "The Beatles"dont Ringo ne joue pas de batterie. En consolation, il joue des maracas et de la tambourine dans la chanson en studio tandis qu'Andy White accompagne le groupe sur la batterie. Cette première chanson s'est vendue à plus de 100 000 copies et fut au Hit Parade en 2 jours. Quelques "Hit" ont suivit et la compagnie EMI, leur a demandé un 33 tours (LP) avec 14 chansons. Le groupe avait déjà plusieurs chansons en réserve. Paul mentionnait que la plus grosse dificulté rencontrée avait été de choisir quelles chansons feraient partie du LP. Le premier LP s'intitule" Please Please Me".

Ils ont atteint le "Top" en deux ans grâce à leur gérant qui avait confiance en eux. En 1965, ils avaient déjà vendu pour plus d'un million de disques. Des ventes record de plus de 500 000 disques en seulement six jours. Pour le deuxième album " With The Beatles", 270 000 commandes étaient réservées avant même sa sortie officielle. En 1963, les Beatles étaient vraiment #1 en Europe. La Beatlesmania était né...Brian Epstein dit aux gars il faut voir plus loin.........à l'attaque pour les États-Unis.

Haut de la page

La Beatlemania

La Beatlemania est née à Londres en octobre 63, lors d'une prestation au show télévisé "Sunday Night At The London Palladium" pour ensuite se propager le 26 décembre 1963 au Etats-Unis. La chanson"I Want To Hold Your Hand" sortie en novembre 1963 est devenu un "Hit" qui n'a jamais été égalé dans l'histoire de la musique, afin de répondre à la demande, les usines de production durent fonctionner 24/24.  Le 1er février 64, la chanson est #1 à travers les USA totalisant des ventes de plus de 13 millions de copies. Le 7 février 63, ils débarquent à l'aéroport de New York pour le passage du 9 et16 février 63 à l'émission télévisée de "Ed Sullivan Show", plus de sept mille fans les acceuillent. Le premier soir, les Beatles obtiennent un auditoire record, plus de 73 millions de spectateurs. Ils sont demandés pour effectuer deux représentations durant la même soirée, dont le cachets s'élèvent à 3 000$ US pour chaque prestation. Lors de leur prestation au "Ed Sullivan Show", le taux national de criminalité chuta de façon considérable à travers les États-Unis et les policiers remarquèrent une réduction des appels de plaintes à la centrale, comme si la terre avait arrêté de tourner. En mars 64, les Beatles ont les cinq premières place au Hit Parade USA. en première place Can't Buy Me Love", en 2e:Twist And Shout, en 3e: She Loves You, en 4e: I Want To Hold Your Hand, et en 5e: Please Please Me.

Haut de la page

La Médaille MBE

Le 12 juin 1965, on annonce au Beatles que la Reine veut les décorer de la médaille de membres de l'Empire britannique (MBE), médaille donnée en occurence aux héros de guerre. Suite à l'annonce médiatique de cette nouvelle, certains citoyens et membres de la MBE s'objectent formellement à l'initiative du Gouvernement britanique allant dire que la Reine dépasse les bornes. Néanmoins, le 26 septembre de la même année, le groupe est convoqué au Buckingham Palace pour recevoir leur décoration. John Lennon fut le seul plus tard, soit vers le 25 novembre 1969, à la retourner à la reine en marque de protestation contre l'implication du Gouvernement Britannique dans la guerre du Vietnam et du Biafra.

Haut de la page

Lennon/McCartney

Les compositions de Lennon/McCartney ont toujours subi des transformations que ce soit les paroles ou les titres. Une des chansons "Watching Rainbows" s'est appellée "Madman A Comin " pour par la suite s'appellée "Mean Mr. Mustard". La chanson "When Irish Eyes Are Smiing" fut enregistrée durant les sessions d'enregistrements pour l'album Get Back (Get Back Sessions).

Paul McCartney et John Lennon reconnus à travers le monde comme étant de brillants compositeurs qui aux faits ont réécrit l'Histoire de la musique rock. Ces deux complices ont écrit plusieurs chansons qui n'ont enregistré qu'en version démo. Ils mentionnère plutard que ces chansons ne reflétaient pas la philosophie des Beatles. Ce n'est qu'en 1996, que Paul McCartney mit sur le marché une compilation des chansons enregistrées qu'en version démo ou lors des émissions de télévision en Angleterre, la BBC en autre.

Ils écrivirent plusieurs chansons qu'ils ont données à divers personnes, dont "I Want to Your Man" pour les Rollings Stones qu'ils ont par la suite enregistrée. "Catswalk" pour Chris Barber Band. "Bad To Me", "I'll Be On My Way", "I'll Keep You Satisfied", et "From A Window"qu'ils donnèrent à Billy J. Kramer and The Dakatas. À Mary Hopkins, ils lui ont donné "Goodbye" et Those Were The Days". Finalement, George Harrison écrivit "Sour Milk Sea" qu'il donnère en suite à Jackie Lomax, chanson qui se retrouve sur l'Anthologie 2.

Paul a enregistré trois versions complètes qui ont été produites par George Martin en une seule prise: "Can You Take Me Back", "Etcetera" et "Los Paranois". Seulement qu'une partie de la chanson"Only part of "Can You Take Me Back" fut le tremplin pour la chanson "Revolution".

Haut de la page

La version studio de "What's The New Mary Jane" (qui compte parmi les démos) a été enregistré par John et George avec le supprt de Ringo, Yoko Ono, Patty Boyd Harrison et Mick Jagger. Cette chanson fut retirée par John ainsi que "Child of Nature" lors de l'enregistrement de l'Album Blanc"White Album" pour laisser place à la chanson Revolution 9 , car les autres Beatles et George Martin ne voulaient pas que John enlève R9 de l'Album Blanc. Plutard, John a donné "What's The New Mary Jane" à un autre producteur qui l'a mis sur le marché avant la sortie de l'Album Blanc et a obtenu un succès.

La mélodie des chansons "Child Of Nature" et "Jealous Guy" sont pratiquement semblable. La forme fut enregistrée différemment, la version Beatles a été enregistrée avec de la guitare acoustique, mandoline et des marracas au studio de Echer par George Martin qui en passant fut toujours considéré comme le 5e Beatles. Tandis que "Jealous Guy" fut une version un peu plus "hard" avec des claviers et des cordes (Strings). Par contre, la chanson "Child Of Nature" possède des paroles très uniques dont la plupart des gens n'ont jamais vraiment entendu, les voici :

On the road to Rishikesh
I was dreamin' more or less
And the dream I had was true
Yes the dream I had was true
CHORUS
I'm just a child of nature
I don't need much to set me free
I'm just a child of nature
I'm one of natures children
Sunlight shining in my eyes
As I face the desert skies
And my thoughts return ome
Yes my thoughts return to home
CHORUS
Underneath the mountain ranges
Where the wind that never changes
Touch the window of my soul
Touch the window of my soul
CHORUS

Haut de la page

Les Dernières Années

Sur la longue route cahoteuse des Beatles, comme dans toutes les formations musicales, les pratiques étaient de rigueur. Le FabFour a développé ce que l'on appel de la patience. De façon très conservatrice on estime le temps passé en studio à plus 900 heures pour des versions de chansons non complétées et non publiées. Ce n'est qu'avec la venue des albums 'Anthology' que l'on nous a fait découvrir ses essais, mais la majorité des chansons restent encore non publiées.

L'album "Rubber Soul" n'est sans dire "L'album tranchant" séparant les Beatles du "Ed Sullivan Show" en 64 des nouveaux Beatles. Le 29 août 1966, au Candlestick Park de San Francisco fut leur dernier spectacle "Live" jusqu'à la session Get Back sur le toit de Apple en janvier 69. Les rumeurs ciculaient à l'effet qu'ils abandonnaient les tournées mondiales pour ce concentrer qu'en studio.

La pression était tellement forte que les Beatles n'avaient plus autant de marge de manoeuvre qu'ils avaient au début de leur carrière. Les Beatles étaient exploités au maximum par les administrateurs de la NEMS, non pas par Brian Epstein, mais plutôt par tous ceux qui avaient des intérêts et des actions....mais oui, les Beatles étaient cotés en bourse et cela depuis la fin des années 64. De plus, certains membres du gouvernement tentaient de les utiliser pour cautionner divers régimes politiques et mousser leur candidature aux élections, par exemple, lors de l'apartheid en Afrique du Sud en 66. Ils ont refusé de s'impliquer dans toute forme de politique et certains pays leur ont refusé l'accès. Mais l'élément déclencheur est survenu un mois avant le dernier spectacle au Candlestick Park de San Francisco, soit vers le 8 juillet 66, lors de la tournée aux Philipines. Vers la fin de celle-ci, ils échappent de justesse à la colère du dictateur Marcos, parce qu'ils ont refusé l'invitation de souper avec lui en compagnie de sa femme, fête organisée par sa femme en l'honneur de son mari. Le geste avait une portée spécifique sur le peuple, car elle voulait démontrer au peuple la puissance du dictateur Marcos. A partir de ce moment là, les Beatles sont devenus moins réservés dans leurs commentaires et font diverses interviews qui font diminuer les ventes de disques et provoquent des annulations de concert. De plus, en concert les cris de la foule étaient si forts qu'ils n'arrivaient pas à s'entendre jouer. Faute d'avoir du plaisirs à jouer en concert, ils décident donc de se retirer et travailler en studio sur leurs futurs projets, dont l'album "Revolver". Afin de garder une place bien au chaud dans le domaine musical, les Beatles ont inventé les vidéoclips, le premier diffusé à l'échelle mondiale était la chanson "Hello Goodbye".

En 1967, les Beatles se retire définitivement du showbizz pour étudier la méditation transcendentale sous la tutelle du Maharishi Mahesh Yogi à Rishikesh au Inde, John mentionnait lors d'une interview au début des années 70 qu'ils n'ont pas passé tout leur temps à méditer, mais à élargir leur horizon et leur mental à l'écriture et que selon lui ils ont été plus productifs là-bas comme jamais ils ne l'ont été. L'Album Blanc le prouve, car la majorité de la marchandise fut enregistrée pour la première fois sur un album double. Dès leur retour des indes. ils ont enregistré au studio Esher de George Martin plusieurs versions démos acoustiques des chansons "Not Guilty", "What's The New Mary Jane?", "Junk", "Child of Nature", "Sour Milk Sea", "Colliding Circles" et "Everybody Had A Hard Year", etc. n'ont jamais été publié jusqu'à maintenant.

Même phénomène s'est produit pour le film "Let It Be" des Beatles. Le projet, grâce à la collaboration de Twickenham film studio, était de faire participer le télé-spectateur à la création de l'album "Let It Be". Une participation au projet du début à la fin, du matin au soir, etc. Le film démontrait l'implication de chacun dans la réalisation d'un projet de disque. Plus de 30 heures de péllicules furent enregistrées durant le mois de janvier 1970, la plupart des scènes étaient désastreuses et très peu satisfaisantes.

Haut de la page

Malgré le lot de compositions qu'ils avaient pour les albums "Let It Be" et "Abbey Road", ils n'ont pu produire que ces deux albums. Les chansons "Watching Rainbows", "Mean Mr. Mustard", "Madman A Comin", "Waterfalls", "Hot As Sun". George pour sa part à dû retiré "All Things Must Pass", "Isn't A Pity", "Hear Me Lord", "Hari Krishna (Harry Driscoll)" et beaucoup plus. Ainsi que certaines pièces chantées par d'autres compositeurs comme "Irish Eyes Are Smiling'", "Susy Parker", "Cathy's Clown", "Don't Ever Change", "House of the Rising Sun", "Save the Last Dance For Me", "Bring It On Home", "I Don't Want To See You Again", "Lalena", "Maybe Baby", "Nobody's Child", "Peggy Sue Got Married", "Reminiscing", "Some People Never Know", "Sweet Georgia Brown", "There Once Was A Beautiful Girl" et "This One".

Sachant que la plupart de ces chansons ne furent pas beaucoup interprété par d'autres personnes lors des années Rock'n'Roll. La question à 100$ est quel gain de popularité, ces chansons auraient-elles gagné, si les Beatles les auraient enregistrées entre 1963 et 1970 ? .. Malheureusement, on ne le s'aura jamais!

À l'aube de l'an 2000, on annonce un retour du groupe, mais le tout est confu, car John n'y est plus. Les rumeurs laissent croire que Julian Lennon va remplacer son père. Finalement ce n'est pas ça. Yoko Ono trouve une bande sonore piano - voix sure laquelle John travaillait dessus avant son assassinat, elle l'a donné à Paul pour voir si ce dernier pouvait en tirer quelque chose. Paul rencontre George Martin et convoque les deux autres Beatles Grâce à la technologie de haute pointe et au génie de George Martin le projet est réalisable. Plusieurs mois s'écoule d'un travail acharné pour finalement obtenir la chanson "Free As A Bird" avec la voix originale de John Lennon. Le chanson fut un "Hit" instantanée suite à la diffusion mondiale du vidéo de la chanson. Les Anthologies sont créées.....

Faut croire que les diverses procédures judiciaires qu' entamèrent John Lennon, Paul McCartney et George Harrison en novembre 73 pour récupérer le nom 'The Beatles' ont finalement porté fruit. Un dossier vieux de plus de 26 ans. Paul avait mentionné en 73, qu'ils ne pouvaient plus revenir ensemble sous le même nom, car le nom ne leur appartenait plus. Le célèbre nom 'The Beatles' appartenait par contrat à l'homme d'affaire Allen Klein engagé au début de l'année 69 comme conseiller commercial.

Haut de la page

La Ballade de John et Yoko,

L'amour passion......

Le 14 avril 1969, soit un mois après son mariage à Gibraltar avec Yoko Ono, John enregistre cette chanson en studio qu'avec Paul. La chanson est signé comme les autres Lennon-McCartney. Mais le problème, c'est qu'en studio Ringo Starr et George Harrison n'y sont pas. Paul dit à John qu'ils n'ont pas besoin des deux autres pour produire la chanson. La chanson est enregistrée sur plusieurs pistes, car Paul McCartney y joue de la batterie, de la basse, des maracas et du piano, et fait les vocals comme d'habitude, tandis que John lui y joue de la guitare acoustique et électrique, certaines percussions et chante la chanson. Entre paranthèses, cette même journée John Lennon change officiellement son nom pour John Ono Lennon.Cette chanson devient le 20 ième 45 tours du groupe et en trois semaines, elle devient numéro 1 en Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Norvège, Espagne, Belgique, Danemark et en Malasie.

Haut de la page

Le Nom "The Beatles"

C'est John qui a trouvé le nom "The Beatles", il explique qu'à 12 ans, il a eu une vision; un homme sur une tapis volant lui disait qu'il était un Beetle avec un "A" mystérieux son rêve... Un beetle est un insecte volant, coliopthère / scarabé orange avec des points noirs sur la carapace, les québecois appellent cela " une bibitte à patate". Plutard, John change l'histoire et mentionne à la télévision américaine qu'il cherchait un nom comme Buddy Holly And The Crickets.... Crickets qui est un insecte et qu'il a trouvé Beetles et vu que dans le rock il y a du "beat" il a remplacé le deuxième "e" de Beetles par un "A" pour "BEATLES". Le groupe a eu plusieurs noms avant de devenir célèbre: "The Quarry Men Skiffle Groupe" puis "The Beat Brothers", "The Silver Beetles" et finalement "The Beatles".Certains noms n'ont duré qu'une session d'enregistrement ou un spectacle.

Haut de la page

Brian Epstein, ami et gérant

Brian Epstein n'avait que 26 ans lorsqu'il a rencontré les Beatles pour la première fois, le 9 novembre 1961 au club de jazz "The Cavern Club" à Liverpool. Dès là, il mentionne qu'il a été ébloui par les jeunes. Il les a convoqués à un rendez-vous un mois plus tard pour leur proposer ses services comme gérant. Il était gérant du magasin de disques de son père, North End Music Stores à Liverpool, une division de HMV. Il ne possédait que des connaissances en théatre, mais aucune expérience comme gérant d'artistes. Le groupe n'a pas accepté tout de suite cette offre. Ce n'est que le 24 janvier 1962 que le groupe accepta de signer un engagement afin qu'il démontre ses talents de gérant.

En novembre 66, il vendait secrètement, la société NEMS, (Société qui gèrait les intérêts des Beatles), à un jeune homme d'affaire, M. Robert Stigwood. tout en demeurant gérant du groupe jusqu'à sa mort pour ensuite être remplacé par Allen Klein. De Plus, le 21 janvier 1967, il est devenu aussi, le gérant du groupe"The Who" et "The Cream". Il s'est suicidé le 27 août 1967. Les causes exactes ne seront jamais définies, il y a divers rumeurs de photos compromettantes et de drogues et John Lennon mentionnait qu'un jour il est parti avec Brian en Espagne et qu'à ce moment là Brian lui aurait avoué son homosexualité. Une chose est sûr, c'est qu'en mai 67, il a été hospitalisé pour une grave dépression causée par les amphétamines et le LSD. Malgré ses divers problèmes personnels, il fut le meilleur conseillé et ami du groupe mentionnait publiquement John et Paul au funéraille.

Haut de la page

Les Sociétés Apple

La boutique Apple ... un rêve coûteux, mais moins chère qu'une île ...

Le 7 décembre 1967, la boutique Apple ouvre ses portes au 94 Baker Street, à Londres. Petit bâtiment de plusieurs étages dont la façade peinturée de couleur psychédélique. Elle fut repeinte en blanc suite aux pressions faites par les citoyens du quartier sur le maire de la ville. Le magasin au rez de chaussée se spécialisait dans la vente de livres, bijoux et vêtements hippies. Aux étages supérieures divers bureaux administratifs. La boutique fit faillite le 31 juillet 1968 et les Beatles ont décidé liquider gratuitement le contenu du magasin aux membres du personnel ainsi qu'au public.

Le 11 mai 68, Paul et John lance officiellement le Studio Apple à New York. Un superbe studio spécialement ouvert pour la relève. John mentionna lors d'une entrevue que la création de la compagnie avait pour but d'aider les nouveaux artistes sans qu'ils puissent faire un disque sans "léché des culs". Le tout premier 45 tours sortie avec le label Apple a été produit par Paul, le 16 août 1968 et fut la chanson de Mary Hopkin Those Were The Days, Il fut un immense succès mondial .La compagnie a éprouvé des divers problèmes financiers et a été réacheté par la compagnie EMI.

Les Beatles du SpeeDEricH.com
Les Beatles du SpeeDEricH.com
SOMMAIRE des BEATLES du SpeeDEricH.com Haut de la page Retour Histoire des Beatles
Imprimer cette page

ED   17-06-2008
WebO
SpeeDEricH.com Nedstat Tu mesures ton audience ?